PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

vendredi 2 juin 2017

Point - progression en Mai 2017

Joli mois de mai derrière nous. Passé si vite ! Entre visites (familiales), visites (immobilières), et excursions et piques-niques divers afin de profiter du beau temps.


La Bébounette se développe toujours à grands pas.

Bien entendu, le développement langagier se poursuit, son vocabulaire s'enrichit, sa structure de phrases aussi (l'entendre dire "oh, j'ai trébuché", ou interroger les voisins de pelouse au parc "toi aussi tu mets crème solaire?".... rhooooo), mais peu à peu je crois que nous nous blasons ;-) 
 Nous nous sommes habitués à ce niveau d'expression!

Elle continue à s'autonomiser,
  • a appris à dénouer sa serviette seule,
  • profite de ce que ses sandales pour l'été ont de petits scratchs pour les ôter seule (à temps... et à contre-temps: pas un trajet en voiture aussi court soit-il où je ne me retrouve pas à devoir les lui renfiler, grrrr!)

au niveau motricité fine, la grande nouveauté est sa maîtrise grandissante des boutons pressions: elle a encore du mal avec ceux de notre cadre d'habillage, qui sont assez durs, mais boutonne et déboutonne avec passion les culottes de protection de ses couches (ce qui m'occasionne des fuites...)

Enfin, elle a fêté ses deux ans et notamment reçu sa première poupée. Énorme succès, elle s'entraîne donc à l'habiller et la déshabiller.



Cependant, c'est, ce mois-ci, chez le Bébou que j'ai perçu le plus d'évolutions.

Sur le plan "scolaire",
L'intérêt pour la géographie demeure : 
  • planisphère & puzzle de l'Europe, sont régulièrement à la fête. 
  • De plus en plus de pays européens sont connus, et F. commence à loucher sur les drapeaux. 
  • Par ailleurs, les fois où j'ai déniché des livres de type atlas à la bibliothèque, ceux-ci ont été lus, relus, et rererelus avec un plaisir manifeste.

La découverte des lettres rugueuses se poursuit: 
  • aux a, b, c, e, f, i, m, o, et s du mois dernier sont venues peu à peu s'ajouter : d, g, l, p, r, t et u. Et surtout, parmi ces lettres la plupart sont maintenant bien maîtrisées; seules le d et le b font fréquemment encore un gros bide.
  • F. commence à chercher à repérer les lettres qu'il connaît dans nos lectures, je m'efforce donc, en ce moment, d'avoir toujours un album de Babar à disposition, puisque ceux-ci sont écrits en lettres cursives et passionnent le fils comme ils ont captivé la mère...
  • enfin, il a fait quelques tentatives pour reproduire les tracés.
  • Par ailleurs, sur la toute fin du mois, j'ai profité de l'arrivée tant attendue de notre alphabet mobile pour le présenter au Bébou qui en est absolument ravi! Je reviendrai en parler dans un court billet prochain.

Les chiffres ont toujours la côte, F. compte à longueur de journée (du coup nous entendons aussi E. se raconter des histoires: "dix-huit, dix-neuf, cinq, sept,..."). 
La suite numérique et le dénombrement jusqu'à 20 sont désormais acquis, jusqu'à 30 c'est encore un peu fragile mais ça vient.


Sur un plan moins scolaire, 
le mois de mai a été marqué par de grands progrès vers l'autonomie
  • F. enfile désormais ses chaussures seul, 
  • se sert de l'eau (avec notre énorme carafe pas du tout montessorienne, et plus ou moins de dégâts aquatiques selon les fois), 
  • se douche de plus en plus souvent en autonomie.
Par ailleurs, mai a également beaucoup développé son implication dans le fonctionnement de la maison et notamment ses compétences en matière de rangement des espaces de jeux. Là aussi j'aimerais bien faire un petit billet sur le sujet, histoire que les leçons apprises dans l'aventure puissent éventuellement servir à d'autres.
L'intégration de certaines règles de la vie sociale progresse également : les bonjour et au revoir se font plus fréquents, notamment.


La Gwen est allée à 100 à l'heure tout le mois, elle a lu, parentalité-positivé, visité, calculé, et ... le mois de juin s'annonce dense ...
Avec une particularité toutefois : ayant bien apprécié l'Odyssée dans l'ouest de l'an dernier, je récidive. Nous partons donc demain pour une douzaine de jours. Mon activité bloguesque en sera probablement impactée, même si cette fois, au vu de l'actualité trépidante qui est la nôtre, je pars avec le PC sous le bras ;-) Je tâcherai cependant de venir livrer quelques billets tout de même.
A bientôôôt

(les bagages ne sont pas prêts, bien entendu!)

2 commentaires:

  1. Bravo pour tous ces progrès !
    Je me demandais si les puzzles géographiques valaient le coup, tu confirmes ?
    Après la lecture de cet article , j'ai acheté une petite carafe pour fiston, la nôtre est trop lourde. Il gère comme un chef !

    Hum, j'ai un souci vis à vis des apprentissages : fiston sait des trucs , mais quand il est avec un adulte, il fait comme s'il ne savait pas. Je l'ai déjà entendu réciter la comptine numérique jusqu'à 15, quand il pense qu'il est seul. Idem pour le dénombrement, il est capable de la faire correctement au moins jusqu'à 15. Mais pas avec nous.
    Il y a quelques jours, en voulant montrer un abécédaire avec des belles photos d'animaux à sa sœur, j'ai eu la (mauvaise) surprise de voir qu'il avait repassé les capitales d'imprimerie avec une craie grasse. Bon, je n'ai vu ni le traçage, ni la tenue du crayon, mais mis à part quelques lettres, la résultat était plutôt bien, pas de gribouillis, de vraies lettres !
    Je lui avais déjà proposé de tracer des lettres avec semoule, crayon... Toujours un refus, toujours "je sais pas écrire ". Là, quand je lui ai dit que j'aurais préféré qu'il me demander un support pour écrire, il a dit quelque chose d'incompréhensible.

    J'avoue être perplexe de son attitude, comme s'il voulait cacher ses capacités...

    Je perds mon latin avec cet enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh, j'ai zappé de te répondre avec tous ces rebondissements !

      Alors
      - puzzles géographiques : oui absolument ! c'est hyyyper adapté à l'âge des enfants et à leur fonctionnement ! (et ceci alors que F. délaisse les puzzles 'normaux' depuis des mois !)
      - cacher ses apprentissages. Hum, intéressant... peur de l'échec ? (qui n'existerait que si il est vu par d'autres ?) Du coup je suppose que tu "napuka" laisser trainer des choses dans les coins pour qu'il s'en empare en ton absence, ou faire des démonstrations détaillées à ta fille, un nounours ou un voisin pour qu'il puisse les absorber l'air de rien. Coriace...

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...